L’effritement de l’espace (3)


La porte ayant claqué en appelle une autre qu’on ouvrira, ne sachant pas ce qu’on trouvera derrière, toutes les portes qui s’ouvrent recèlent leur possibilité d’être surpris, de ne pas reconnaître ce qu’on avait laissé, de ne pas le retrouver, elles sont toutes susceptibles de laisser dans la ligne incertaine de flottaison des éveils, lorsqu’après le voyage, aucun indice ne semble familier dans le jour, aucune trace d’habitude n’appelle un geste, le sommeil se finissant comme une vague dépose le dormeur sur les bords du jour, et il ne sait plus où il est, il a perdu tout repère dans l’espace, il est enveloppé seulement de la chaleur d’un lit, et il se laisse flotter quelques instants sur cette incertitude dont il sait qu’il sortira, mais avant, il y a l’extension de l’espace à traverser immobile après la course jusqu’au quai, jusqu’à l’embarquement, il y a l’élan à prendre, pour l’immobiliser à une place numérotée d’où on ne bougera pendant des heures, sauf pour aller prendre un café, parfois, rarement, mais cet élan, qui s’arrête à une place numérotée, pendant que le train fermera ses portes, le départ étant imminent, accélérera, prendra de la vitesse, passera le pont, les tunnels, quittera la ville, cet élan pour l’instant absorbe les pas, les gestes, les pensées, demande que le cœur accélère lui aussi, que les gestes se concentrent sur une seule attraction, qu’on évite les silhouettes autres dans la ville, qu’on ne reconnaisse pas les visages, qu’on traverse la foule, qu’on remonte le flot, qu’on dépasse les passants dans la rue, qu’on remonte les escalators en marchant plus vite, toujours plus vite, pour atteindre, tenter d’atteindre la place 56 de la voiture 12 qui est l’objectif de tous ces gestes dans le train 6218 à destination de. Bien qu’on ne se dise pas les choses ainsi, on est l’inconnu de l’équation posée.



Isabelle Pariente-Butterlin _ Licence Creative Commons BY-NC-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 11 septembre 2016.



vos commentaires et interventions

|L’effritement de l’espace|
L’effritement de l’espace (5)
L’effritement de l’espace (4)
L’effritement de l’espace (3)
L’effritement de l’espace (2)
L’effritement de l’espace (1)

mots-clés

Follow IsabelleP_B on Twitter

vos commentaires