De la tendresse jusqu’au déchirement (23)


… on cherche, on espère, on tente de rejoindre le vent en mouvement, le mouvement du vent, on interroge la liberté dans l’écume, on scrute le monde, on interroge, on se tient aux bords de tous les déséquilibres, on voudrait avancer, avancer toujours encore, si on n’avance pas, on n’est plus vivant, on veut rester en mouvement, rejoindre le vent et son mouvement, se confondre avec lui, percer à jour l’effervescence de l’écume ; le vent termine son mouvement contre la peau nue.



Isabelle Pariente-Butterlin _ Licence Creative Commons BY-NC-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 11 avril 2016.



|De la tendresse jusqu’au déchirement|
De la tendresse jusqu’au déchirement (24)
De la tendresse jusqu’au déchirement (23)
De la tendresse jusqu’au déchirement (22)
De la tendresse jusqu’au déchirement (21)
De la tendresse jusqu’au déchirement (20)

mots-clés

Follow IsabelleP_B on Twitter

vos commentaires