De la tendresse jusqu’au déchirement (19)


Le monde un instant dépasse tous les rêves chimiquement purs, il faut lui reconnaître cette capacité : il entraîne au-delà de toutes les faibles représentations mentales que notre imagination nous proposera. Nous avons beau affirmer avant tout une confiance radicale dans les structures de l’esprit et la puissance de l’abstraction, il arrive, on ne peut pas le nier, que la puissance onirique du monde nous submerge.

Puis le réel reflue.



Isabelle Pariente-Butterlin _ Licence Creative Commons BY-NC-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 4 avril 2016.



|De la tendresse jusqu’au déchirement|
De la tendresse jusqu’au déchirement (24)
De la tendresse jusqu’au déchirement (23)
De la tendresse jusqu’au déchirement (22)
De la tendresse jusqu’au déchirement (21)
De la tendresse jusqu’au déchirement (20)

mots-clés

Follow IsabelleP_B on Twitter

vos commentaires