… en cherchant à respirer … 


On revient aux mêmes endroits de sa mémoire, parfois le monde nous en sépare, mais on revient aux mêmes endroits de sa mémoire, on revient errer dans les mêmes strates.

Et on a beau revenir
sur ses pas, sur les pas qui nous sont propres, les nôtres exactement, ceux qui dessinèrent les traces de nous, sur le monde, à la surface du monde, on a beau
revenir
on est autre, on est soi et on est autre,

et nos souvenirs qui se superposent
ne sont plus les mêmes
comme nous non plus ne sommes plus
nous-mêmes et pourtant nous le sommes toujours :
les images autrefois se superposaient sur la même photographie.

On en revient toujours là. On essaie de respirer. On revient là, on essaie de respirer, on fait ce qu’on peut, on tente, on sort la tête de l’eau, on tente de respirer.

On en revient toujours là :
on cherche à respirer.
On cherche l’air.
On cherche une respiration. On en revient toujours là.

On cherche une césure, dans la phrase une césure, on cherche
dans la phrase
une césure, on cherche
dans le monde une césure, la possibilité de respirer, une césure.

On cherche
dans les phrases, on cherche
le bruit de ses pas dans la nuit, le bruit d’elle quand elle approchait, on cherche dans les phrases, la possibilité
autrefois elle était
on cherche dans les phrases la possibilité de respirer. On cherche dans les phrases les césures du monde.

Puis on s’éloigne
dans le crépuscule, aux bords des mondes dans le crépuscule, on s’éloigne, on cherche
dans le crépuscule en s’éloignant
une césure, en s"éloignant
aux bords des mondes, dans le crépuscule
on cherche une césure
qui permette
de respirer.



Isabelle Pariente-Butterlin _ Licence Creative Commons BY-NC-SA
1ère mise en ligne et dernière modification le 24 février 2014.



2 Messages de forum

vos commentaires et interventions

|Les bords des mondes sont un atelier|
Lire les bords des mondes. Points de repère.
… jusque dans les limites de la ville … 
… ce qu’il nous a toujours été …
… ce que nous est le vent …
… en cherchant à respirer … 

mots-clés

Follow IsabelleP_B on Twitter

vos commentaires